Vapeur sur la ville

Sam 19 et Dim 20 septembre 2020 - Evénement Gratuit -


RESERVATION


Les 19 et 20 septembre, les Journées Européennes du Patrimoine sont l’occasion de vous convier à un nouveau rendez-vous « fait maison » comme vous les appréciez à l’Atelier 231. Cette première édition de Vapeur sur la ville* a été concoctée par l’Atelier 231 avec le Pacific Vapeur Club, réunis pour l’occasion par leur lien au patrimoine ferroviaire et leur goût des aventures singulières avec le public.

Durant deux jours c’est tout un programme mêlant spectacle vivant, histoire et patrimoine qui investira l’ancien site de chemins de fer Buddicom, dont les vastes espaces hébergent aujourd’hui l’Atelier 231, friche industrielle réhabilitée devenue Centre national des arts de la rue et de l’espace public, avec sa célèbre grande Halle, ainsi que deux travées plus loin, le Pacific Vapeur Club, avec la mythique locomotive Pacific 231.

Vous l’aurez compris, cet événement bigarré est une invitation à venir en famille ou entre amis découvrir une programmation artistique variée, se nourrir d’histoire(s)
d’hier et d’aujourd’hui, tout en (re)visitant cet ensemble de notre patrimoine industriel.

Pour une immersion historique au coeur des anciennes activités du chemin de fer, vous pourrez suivre la balade cheminote. Et pour continuer à nourrir votre curiosité le Pacific Vapeur Club vous accueillera autour d’expositions, de démonstrations et d’ateliers.

Ici et là vous pourrez agrémenter votre voyage... de poésie, avec la compagnie Hors Surface qui, accueillie en résidence, présentera une étape de sa nouvelle création sur son agrès-trampoline. La musique sera aussi à l’honneur avec les compositions festives du Pigswana Orchestra et le set musical de la fanfare La Roulètt teinté des rythmes et sonorités des tropiques. Vous pourrez aussi découvrir tout un pan du répertoire de la chanson française inspirée par le train en montant à bord du wagon-cabaret avec Compartiment 7.

Emile Didier Nana de la Cie Hardie nous enchantera avec son récit sur Guillaume Le Conquérant, tissant à sa manière des liens entre la Normandie et le Burkina Faso. Le Perce-plafond des Vibrants Défricheurs offrira une parenthèse contemplative sur fond de ciné-concert. Laissez-vous également tenter par deux entresorts, l’un en caravane, Les Concerts monstrueux, pour un embarquement immédiat vers les contrées lointaines du Caucase, l’autre à bord du petit train de la Cie Titanos, l’Impérial Trans Kairos, qui desservira les Gorges de la Dèche et remettra votre vie sur les rails !

Ce week-end est aussi une belle occasion d’aller à la rencontre de la création européenne avec la présence de plusieurs artistes venus de Bruxelles, de Prague, de Vienne et de Milan, accompagnés par l’Atelier 231 dans le cadre du réseau européen IN SITU. Dès votre arrivée, vous entrerez au coeur d’un village forain ludique et décalé imaginé par le chorégraphe belge Benjamin Vandewalle.

Non loin, l’installation 28 de l’artiste tchèque Richard Wiesner questionnera l’Union européenne à travers les paroles traduites des 28 hymnes nationaux. La parole et les langues seront aussi au centre de la pièce Foreign Tongues du chorégraphe autrichien Chris Haring et sa compagnie internationale Liquid Loft.

L’artiste italien Matteo Lanfranchi présentera Pop-up Civilisation, un projet participatif sur les processus de prise de décision au sein des communautés pour lequel il a travaillé avec des artistes rencontrés lors de résidences européennes, notamment Fabrice Deperrois, artiste-plasticien normand, sur la création scénographique.

Sur votre parcours, des escales conviviales sont aussi prévues à la Cara’vin de l’Atelier 231 autour d’une planche de charcuterie-fromage et de vins de choix, ou à la buvette du P.V.C. où vous apprécierez la fraîcheur d’une bière artisanale.

Un programme dense qui promet de nombreuses réjouissances, alors nous vous attendons nombreux pour vivre ce week-end à pleine vapeur !

Anne LE GOFF
Directrice de l’Atelier 231

* clin d’oeil au spectacle du même nom créé par la cie Mélodie Théâtre en 1990 à l’occasion de l’événement Gare à la Fête, mettant en scène la locomotive à vapeur imaginée par Jean-Paul Goude pour la célébration du bicentenaire de la Révolution française, aujourd’hui exposée à l’Atelier 231.