Soutien à la création

Résidences 2019

Le Grand Colossal Théâtre Enterre-moi partout

Résidence du 26 octobre au 2 novembre
Visite de Chantier
Atelier 231
31 octobre - 19:20

Entrée libre

Enterre-moi partout

« Enterre-moi partout sera une déambulation dans l’espace public. Avec ce spectacle il s’agit d’éclater l’espace de la représentation avec un récit à plusieurs partitions. Nous souhaitons dans ce projet, raconter le cours d’un même événement selon plusieurs points de vue.

Le public sera invité à se questionner sur les mécanismes à l’œuvre dans la construction des hiérarchies sociales, des utopies et des idéologies à travers le récit d’un événement survenant dans une communauté. Il sera convié à suivre les protagonistes de son choix : notamment le fantôme d’un élu local, des journalistes, des policiers et des activistes… Chacun se cherchant, se tournant autour et se rencontrant quelques fois. Le spectateur ayant toujours le choix de suivre l’un plutôt que l’autre et de comprendre par lui-même l’histoire dans laquelle tous les protagonistes sont investis. »

Le Grand Colossal Théâtre

Partenaires

Accueil en résidence, co-production et pré-achat : CNAREP Sur le Pont (La Rochelle) / l’Archipel Scène Conventionnée d’Intérêt National (Granville) / Les villes de la Déferlante (Vendée) / Le Théâtre – scène conventionnée de Laval et le Festival Les 3 éléphants / Espace B.M.K (Metz)

Accueil en résidence, co-production : CNAREP Atelier 231 (Sotteville-lès-Rouen) / La Fabrique Hameka (Louhossoa)

Accueil en résidence : La Vache qui rue (Moirans) / Théâtre Berthelot (Montreuil)

Pré-achat : Festival Coup de Chauffe (Cognac) / Daki Ling (Marseille)

En cours : CNAREP Le Boulon (Vieux-Condé) / CNAREP Ateliers Frappaz (Villeurbanne) / La PALC – Furies (Châlons-en-Champagne) / Onze Bouge (Paris )

Le Grand Colossal Théâtre

Le Grand Colossal Théâtre s’est essentiellement fédéré à partir de 2014 autour de trois créations originales écrites et mises en scène par Alexandre Markoff : Batman contre Robespierre (plus de 200 représentations en rue et en salle), La Chienlit (série théâtrale en 4 épisodes) créé pour le Théâtre 13 à Paris et Jean Claude dans le ventre de son fils (création pour la rue en 2017).

Dans ces 3 créations, si les thèmes abordés diffèrent, le parti pris de mise en scène reste le même : Tout montrer avec rien. Laisser le public faire travailler son imagination et partir du principe que ce qu’il verra sera toujours plus riche, plus fécond que tous les décors et les costumes du monde. Ne pas chercher à lui mentir, à lui faire croire que l’acteur est autre chose qu’un acteur, que le plateau sur lequel il joue est autre chose qu’une scène de théâtre.