Soutien à la création

Résidences 2021

Ici-Même (Paris) Faute de tout pour faire un monde

Résidence du 23 septembre au 7 octobre
Visite de chantier
Atelier 231
30 septembre - 19:00

Entrée libre (selon les règles sanitaires en vigueur)

Faute de tout pour faire un monde

Faute de tout pour faire un monde est un spectacle immersif nocturne dans la ville qui renoue avec les dystopies rétro-futuristes du groupe Ici-Même.

En 2101, on sait voyager dans le temps. L’in-habitabilité de la terre entraîne l’exil des plus riches dans des périodes historiques réputées plus hospitalières. Le passé devient un refuge. Exfiltrés dans une période historique supposée choisie, choyée et stable, les spectateurs sont peu à peu confrontés à des dérèglements temporels et environnementaux qui les font basculer d’époques en époques dans une enquête sur les origines des bouleversements écologiques en cours et sur un certain séparatisme des plus riches…

Œuvre de fiction construite à partir d’une traversée de périodes historiques. Il s’agit de pister des marqueurs emblématiques de l’anthropocène dans l’histoire de France.

Partenaires

La Chartreuse, Centre national des écritures de spectacle, Villeneuve les Avignon / Le Parapluie, CNAREP, Aurillac / Le Citron jaune, CNAREP, Port Saint Louis / 3 Bis F, Centre d’art contemporain, Aix en Provence / La Faïencerie, scène conventionnée, Creil / Le Moulin fondu, CNAREP, Garges-Lès-Gonesse / Atelier 231, CNAREP Sotteville / Théâtre 71, scène nationale & l’Atelier de curiosité urbaine, Malakoff
/ Lieux Publics, CNAREP Marseille / Convention Ville de Paris / Nouveau Gare au Théâtre, Vitry-sur-Seine / Convention Drac / Aide à la création : Région ile de France / Aide à la création nationale : Drac/Dgca / Adami

Ici-Même

Le groupe Ici-Même (Paris) est créé en 1993 par Mark ETC. Repéré par Michel Crespin, il mettra en scène 13 créations en tournée et dirigera une cinquantaine d’interventions en sites spécifiques.

Chroniques du devenir urbain, les interventions d’Ici-Même interrogent la place de la ville dans l’homme… ou l’inverse.

Les écritures de spectacle se caractérisent par des dispositifs insérés dans le quotidien de la ville, un travail de l’acteur réaliste, une théâtralité immersive.
Sa démarche artistique s’inscrit dans les traditions de dé-construction visant à pister et expliciter les sous-jacents, non-dits, euphémismes ou encore énantiosémie des systèmes dominants à travers dystopies et fictions immergées dans la réalité urbaine.