Soutien à la création

Résidences 2020

Effetto Larsen Pop-Up Civilisation

Résidence du 24 août au 28 août
Répétition publique
Atelier 231
25 août - 18:30

Places limitées à 30 personnes
Inscription obligatoire en ligne

Répétition publique
Atelier 231
26 août - 18:30

Places limitées à 30 personnes
Inscription obligatoire en ligne

Répétition publique
Atelier 231
27 août - 18:30

Places limitées à 30 personnes
Inscription obligatoire en ligne

Répétition Publique
Atelier 231
28 août - 18:30

Places limitées à 30 personnes
Inscription obligatoire en ligne

Pop-up Civilisation

Pop-up Civilisation est un projet artistique participatif sur les processus de décision au sein d’une communauté : un jeu où les participants sont invités à devenir une communauté originale et à discuter des principes de bases de toute société !

Le projet est en cours de création et les artistes ont besoin de spectateurs complices pour poursuivre son écriture.

Savons-nous comment nous aimerions décider avec d’autres ? Comment gérer les moments de désaccords ? Suivre la majorité fonctionne-t-il toujours ?

Nous vous invitons à venir jouer avec la compagnie et tenter de répondre, de manière ludique, à toutes ces questions et plus encore !

Les artistes vous accueillent à l’Atelier 231 les 25, 26, 27 et 28 août à 18h30 pour participer à une représentation test. Ce projet se construit avec les spectateurs...vous êtes donc essentiels au processus de création.

Durée estimée de chaque répétition publique : entre 1h et 1h30
Jauge limitée (30 places maximum par répétition)

Inscription obligatoire en ligne

Le projet Pop-up Civilisation est né à l’initiative de Neil Buttler, directeur de Uz Arts en Ecosse. Il réunit sept membres du réseau européen IN SITU qui ont, seul ou en duo, proposé à un artiste de leur pays de rejoindre une expérience de création immersive de six semaines au Sri Lanka, dans le lieu de résidence de Sura Medura lié à UZ Arts. L’Atelier 231 a choisi d’inviter pour ce projet Fabrice Deperrois, scénographe et directeur artistique du collecif Les Plastiqueurs, à rejoindre l’équipe artistique.

Emmené par Matteo Lanfranchi, artiste italien choisi pour la direction artistique du projet, ce premier groupe de six artistes européens s’est retrouvé en novembre et décembre 2018 avec quatre artistes sri-lankais et d’autres artistes présents à Sura Medura pour concevoir la première étape d’un projet voué à s’étendre au fil des résidences et des lieux d’accueil, à la manière d’une boule de neige (le “snowball effect”) qui grossit à mesure qu’elle dévale une pente.

Quatre du groupe initial des six artistes forment aujourd’hui le noyau artistique des prochaines étapes qui permettront d’embarquer à leur bord d’autres artistes et amateurs des villes européennes traversées par ce projet artistique, dans une continuité de réflexion sur la question des communautés.

Concept et direction artistique | Matteo Lanfranchi
Dramaturge | Aneta Fodorová
Création sonore | Roberto Rettura
Création scénographique | Fabrice Deperrois, plasticien-scénographe assisté de Tim Hinam et Pauline Thébault - collectif Les Plastiqueurs
Comédien.nes : Nadia Sahali et Yann Berthelot

Assistance à l’atelier | Beatrice Cevolani
Organisation | Isadora Bigazzi
Recherche psychosociale | Alessandra Frigerio, docteur en psychologie sociale, cognitive et clinique

Partenaires

Atelier 231 (France), La Strada Graz (Autriche), Ctyri Dny (Republique Tcheque), Festival di Terni (Italie), ODA (Kosovo), Uz Arts (Ecosse), Effetto Larsen (Italie), Reverb, 4+4 Days in Motion (Prague)

Pop up Civilisation est une création mise en œuvre dans le cadre du projet ACT, du réseau In SITU, cofinancé par Europe Creative, programme de l’Union Européenne.

Cie Effetto Larsen

Effetto Larsen est né d’une idée de Matteo Lanfranchi, fondateur et directeur artistique de la compagnie. Depuis toujours, la compagnie place au centre de son travail les relations humaines, éléments fondateurs de la vie de chacun de nous. Pour ce faire, elle a mis au point un parcours de recherche extrêmement original, en élargissant leurs horizons et en les ouvrant à des formes d’art, des disciplines, des lieux et des personnes, en se confrontant infatigablement à la réalité qui les entoure. Leurs méthodes de travail, leur
point de vue et leur activité sont en perpétuelle évolution, alimentant la recherche dans le cadre de projets participatifs propres à chaque site, qu’ils créent et développent à l ‘échelle internationale depuis 2013.

Depuis 2015, Matteo fait partie du réseau européen In Situ, dédié à l’art dans l’espace public.