Soutien à la création

Résidences 2022

CIA - Compagnie Internationale Alligator Je hais les gosses

Résidence du 18 avril au 22 avril
Visite de chantier
Atelier 231
21 avril - 19:00

Entrée libre

Je hais les gosses

Je hais les Gosses est une mise en abyme humoristique et grinçante de la complexe relation parents-enfants, parents-ados, pédagos-psys, ados-adultes, de la position de la cité et de la société face à nos rejetons, des thèses antagonistes de pédagogie, de l’ordre établi, de la dépendance, la désobéissance, la révolte, le refus des valeurs passées, l’enfant devenu adulte, la vieillesse…les dits et les non-dits...des "jeunes" face à l’avenir, du monde que nous leurs construisons...

Le Prétexte : La représentation par un couple de comédiens d’un texte inédit de Corneille, Rodrigue junior ou l’innocence persécutée, une pièce restée dans les tiroirs et jamais montée. Mais bien sûr ce n’est qu’un prétexte : entre les deux comédiens éclatent sans cesse des désaccords et des controverses sur la vision de l’époque et de Corneille, et sur les questions d’aujourd’hui. De scène en scène, ils prennent le public à parti, l’entrainent dans leurs querelles et leurs polémiques…jusqu’à être touchés, débordés par leur sujet.

Partenaires

Co-producteurs et accueil en résidences : Le CNAREP Le Moulin Fondu/ Garges-Lès-Gonesse / Le CNAREP L’Atelier 231/ Sotteville-Lès-Rouen / La Lisière- Lieu de fabrique Arts de la Rue en Région Île-de-France.

Soutien à la création : La Région Occitanie et la Ville de Grabels.

Accueil en résidence : Le CCHAR- Centre Helvétique des Arts de Rue/Chaux de Fond/Suisse.

(c) Kalima Mendes

CIA - Compagnie Internationale Alligator

Depuis 1981, CIA - Compagnie Internationale Alligator est sur la Métropole de Montpellier Méditerranée. Depuis 2016, elle est nouvellement implantée à Grabels.
Son activité se déploie autour de trois axes dont le premier d’entre eux la création théâtrale pour l’espace public, mais aussi l’action culturelle sur les territoires, la sensibilisation des publics et la transmission de ses savoir-faire.

La CIA développe la pratique d’un théâtre populaire, accessible à tous, allant à la rencontre de l’habitant, du citoyen, défendant un contenu, en résonnance avec l’actualité et les questions de société.