Soutien à la création

Résidences 2021

Bélé Bélé Ourse

Résidence du 5 mai au 9 mai

Ourse

Ourse raconte une quête de la beauté.

« Un jour, j’ai fait l’amer constat que je n’arrivais plus à voir la beauté. Je ne me suis pas intéressée à la laideur qui tentait de s’imposer mais à la beauté qui s’était volatilisée. Pourquoi écrire sur la beauté puisque c’est ce que j’essaie d‘exprimer depuis que je pratique ce métier ? Des raisons, il y en a toutes sortes : le monde anxiogène dans lequel on vit, le rôle qu’on a dans ce monde, la solitude des gens dans des sociétés ultra connectées, la rupture avec notre instinct animal, exister à tout prix et laisser des traces… »

Alors, laissons cette joyeuse allégorie éclore et peut-être que Ourse, telle la beauté, va nous apprendre à aimer ce que nous ne comprenons pas.

(c) Loran Chourrau

Partenaires

Coproductions et accueil en résidence : La Vache qui rue, L’Onyx à Saint-Herblain, Le Boulon – CNAREP à Vieux-Condé, Pronomade(s) – CNAREP à Encausse les Termes, Les Ateliers Frappaz – CNAREP à Villeurbanne, le festival Furies, l’Atelier 231 – CNAREP à Sotteville-lès-Rouen,

Subvention et aides : Bourse d’écriture art de la rue de l’association Beaumarchais, la ville de Saint Herblain

La compagnie Bélé Bélé

La compagnie Bélé Bélé existe depuis 2007. Bélé Bélé, ça veut dire « la grosse » en dioula (une des langues burkinabé) mais surtout, ça veut dire la belle.

Pour raconter nos histoires, nous partons souvent d’un environnement concret (cabane, station- service ...). Et puis, sous couvert d’une incontestable normalité, la narration prend une orientation onirique, extravagante, souvent absurde. L’homme/la femme et l’objet partagent un territoire scénique et le travail plastique que nous défendons au sein de la compagnie est essentiel pour soutenir l’histoire des personnages.